La toilette rituelle MUSULMANE

الغسل

Toilette rituelle musulmane

La toilette rituelle musulmane une obligation religieuse


La toilette rituelle musulmane (mortuaire) répond à des obligations strictes. C’est une étape
très importante que les Pompes Funèbres Musulmanes Oumma à Bordeaux - Lormont tiennent à respecter et réaliser avec grand soin et qualité.

La toilette rituelle musulmane est un moment essentiel qui doit être effectuer avec empressement.

A la mort de sa fille Zaynab (qu’Allah l’agrée), le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) déclara : « Lavez-la trois ou cinq fois ou sept fois ou même plus ». (Rapporté par Al-Bukhârî, Abû Dâwûd, Al-Nasâ’î, Al-Tirmidhî, Ibn Mâja, Ibn Jârûd et Ahmad).

Cette toilette purificatrice doit être effectuée obligatoirement par un musulman ou une musulmane suivant un rite précis.

Chaykh Ibn Baz (RahimahouLLAH) déclara que les hommes peuvent laver les hommes, leurs propres épouses et les filles de moins de sept ans – qu’elles soient des mahârim ou pas. Quant aux femmes, elles peuvent laver les femmes, leurs propres époux et les garçons de moins de sept ans – qu’ils soient des mahârim ou pas. (Fatwa de Chaykh Ibn Baz tirée de son recueil de fatwa - Tome 13, page 109) ‘Ali a lavé son épouse Fatima ; et Asmâ bint ‘Umays a lavé son mari Abu Bakr AsSiddîq.' (Chaykh Ibn Baz - Les leçons importantes pour toute la communauté).

Le défunt est toujours traité délicatement et avec beaucoup de respect comme nous l'a enseigné notre Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) selon le Hadith suivant :«Casser un os d'un mort est comme le casser alors qu'il est vivant ». (Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°3207 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud).

Les étapes de la toilette rituelle Musulmane

Ci-dessous les étapes de la toilette rituelle selon le rite musulman :
  • Le défunt doit être placé sur une table surélevée et doit être dévêtu tout en cachant ses parties intimes (‘awra) (du nombril au bas des genoux pour l'homme et du haut de la poitrine au bas des genoux ou des chevilles pour les femmes).

  • Dans un premier temps, presser le ventre et le bas du ventre du défunt avec ménagement afin d'évacuer les impuretés (najassa) qui risqueraient de souiller le linceul une fois le lavage terminé. Et avec un gant de toilette nettoyer les parties intimes jusqu’à la purification complète de la zone tout en veillant à préserver la 'awra du défunt.

  • Les petites ablutions (الوضوء)

  • Effectuer pour le défunt les petites ablutions en disant Bismi’ Llah. Conformément à ce qu’a dit le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) aux laveuses de sa fille Zaynab (qu’Allah l’agréée): « Commencez par le côté droit et les parties qu’on lave lors des ablutions».(Rapporté par Boukhari et Mouslim)

  • Les grandes ablutions (الغسل)

  • Lorsque les ablutions sont faites, commencer à laver le corps du défunt en débutant par la droite avec de l'eau mélangée avec du jujubier (sidr). Tant que cela est nécessaire, réitérer le lavage trois fois, cinq fois, sept fois ou plus. Au dernier lavage, mélanger du camphre (Kafour) à l’eau pour rincer.
    Ummu 'Atiyya (qu’Allah l’agrée) a dit : « Le Prophète est entré alors que nous lavions sa fille et nous a dit : « Lavez-la trois fois, cinq fois ou bien plus si vous en voyez que cela est nécessaire. Lavez-la avec de l'eau mélangée avec des feuille de jujubier et mettez dans l'eau que vous utiliserez pour le dernier lavage du camphre ou un peu de camphre. Puis lorsque vous aurez terminé appelez-moi ». Lorsque nous eûmes terminé de la laver, nous l'avons appelé et il nous a remis son izar en disant : « Recouvrez-la de ce izar et mettez-le en contact direct avec son corps. » » (Rapporté par Boukhari, Mouslim, Abou Dawoud et Tirmidhi)

  • Pour la défunte, défaire les cheveux pour le lavage puis une fois celui-ci terminé, faire trois tresses et les mettre en arrière de la tête.
    Selon Ummu 'Atiyya (qu’Allah l’agrée): « Et nous avons fait de ses cheveux trois nattes (les cheveux de Zaynab), une de chaque côté et une autre derrière. » (Rapporté par Boukhari, Mouslim, et Nasâ`î)

  • Après avoir fini le lavage, sécher le corps avec du linge propre, afin d’envelopper le corps dans le linceul. Mettre du parfum (ou du musc) sur les parties de prosternation du corps (front, nez, mains, genoux, pieds) dans la mesure du possible. Nous rappelons que la ‘awra, qui correspond à la zone de pudeur du défunt, est systématiquement cachée tout au long de la toilette rituelle, et ce afin de préserver l’intimité du défunt.


A ce titre, vos Pompes Funèbres Musulmanes Oumma, situées à Bordeaux - Lormont, réalisent à titre gracieux les toilettes rituelles musulmanes avec votre accord et vous proposent de vous fournir tout le matériel nécessaire, à savoir : le jujubier (sidr), le camphre (kafour), le musc et le linceul (Voir les spécifités du lienceul).

La récompense

Le Prophète (ﷺ) a dit : « Celui qui lave un croyant et n’en dévoile rien, Dieu lui pardonnera quarante fois. Celui qui aura creusé la tombe pour un croyant et l’y introduit, aura la même récompense que s’il l’avait abrité jusqu’au Jour de la Résurrection. Et celui qui l’aura mis dans un linceul, Dieu le revêtira au Jour de la Résurrection d’habits de soie fine et de brocarts du Paradis. » (Al-Hâkim, Bayhaqî, Ibn Mâja 1451)

Etape suivante : Le Linceul